Le hérisson célibataire

Dans “Histoire des animaux”,
Aristode évoque ce hérisson
sensible à la direction du vent.

Cette qualité valut quelque notoriété
à un bysantin capable de communiquer
des prévisions météorologiques
d’après les déplacements de l’animal.

C'est la lecture de
"Théorie du corps amoureux"
de Michel Onfray qui
a déclenché cet assemblage.
Le titre d'un chapitre de l'ouvrage
lui a donné son nom.
Merci Michel pour avoir initié
l'exposition de mon bestiaire
à la médiathèque d'Argentan en 2005.